Plongez au cœur de notre zone de biodiversité !

Plongez au cœur de notre zone de biodiversité !

Chaque jour, notre travail est guidé par la conviction que la nature rend ce qu’on lui a donné. Certifié Haute Valeur Environnementale de niveau 3 depuis 2014, nous nous engageons depuis une dizaine d’années pour la protection de l’environnement. Dans la continuité de cette démarche, nous avons développé cette année une zone de 1 hectare exceptionnelle, entièrement dédiée à la biodiversité.

 

Pourquoi une telle zone ?

Lorsque l’on vit avec la nature, on s’aperçoit que l’on perd petit à petit une richesse faunistique précieuse. La région était très arboricole autrefois et les vergers, si utiles à la biodiversité, ont disparu. C’est la dure conséquence de l’intensification des remembrements dans les années 70. En effet, on regroupait les parcelles de faibles superficies ou trop dispersées pour être facilement exploitables. A force d’arasements de talus, de comblements de mares et d’arrachage d’arbres ou de haies, l’équilibre écologique de la région s’est brisé.

Pourtant, l’utilité viticole à réguler la biodiversité est forte. C’est tout une chaîne qui contribue au bien-être du vignoble. En effet, les « auxiliaires » sont des ennemis naturels des ravageurs du vignoble que sont la cicadelle, la tordeuse de la grappe ou encore la cochenille. Conserver ou restaurer leurs habitats, c’est s’attacher les services gratuits d’une multitude d’espèces. C’est l’exemple de la chauve-souris qui peut dévorer plusieurs milliers d’insectes volants en une journée ! En plus, multiplier ces habitats naturels sert de brise vent. Cela peut également enrichir le sol en azote pour lutter contre l’érosion. Le vigneron est gagnant sur tous les tableaux.

 

hotel à insectes

hotel à insectes

      

 

 

Comment faire cohabiter la faune, la flore et le vigneron toute l’année ?

La grande difficulté est de gérer l’équilibre fragile entre toutes les populations qui cohabitent dans une démarche pérenne. Pour cela, nous nous servons des abords de notre propriété comme d’un observatoire. Des nichoirs et hôtels à insectes ont été installés pour combler le manque de sites favorables.

Soutenu dans notre initiative par Agri-Nichoirs, l’association vient opérer un comptage des mésanges chaque année. Egalement, la Fédération Départementale des Chasseurs de la Drôme vient étudier la population de vers de terre dans les sols. La présence accrue de nombreux papillons et abeilles dans cette zone témoigne aussi de la santé de cet écosystème renaissant ! Nous avons retroussé nos manches, avec l’aide précieuse de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Drôme, pour planter début 2018, pas moins de 30 espèces de 700 arbres et arbustes. Haies épineuses, haies gourmandes, haie forestières, bandes fleuries et bandes enherbées… il y en a pour tous les goûts !  En plus de cela, un véritable corridor végétal permet de favoriser le déplacement des auxiliaires, de la zone de biodiversité vers les parcelles, et inversement.

 

    

 

Jusqu’où allons-nous dans notre démarche green ?

La création de cette zone s’accompagne d’autres solutions naturelles dans les vignes. Cette année, nous utilisons la confusion sexuelle sur l’intégralité de notre vignoble. Cette perturbation hormonale ne touche que les parasites et est une alternative efficace à l’utilisation d’insecticides. De plus, depuis 2009 un cheval de trait vient labourer les parcelles de Larnage (Crozes-Hermitage), Hermitage et Cornas ce qui évite l’utilisation de désherbant chimique et réduit les émissions de carbone.

Nous avons également investi dans un pulvérisateur équipé de panneaux récupérateurs. Il permet de diffuser des essences de plantes bio et de récupérer la bouillie qui n’est pas déposée sur la vigne pour la rediffuser. En comblant ainsi les carences avec des produits naturels, nous avons trouvé des alternatives à certains fongicides. Nous avons également banni les insecticides et herbicides du domaine ce qui nous a permis de réduire de moitié l’utilisation de ces produits phytosanitaires en 2017.

   cheval trait   nichoir

 

A quand les visites dans la zone de biodiversité ?

Bientôt ! A l’occasion des portes ouvertes du domaine du Printemps 2018, nous vous faisions visiter en avant-première cette zone test sur Crozes-Hermitage. Face au succès de cette initiation et devant l’enthousiasme que vous manifestez à redécouvrir les secrets que recèle la nature, nous tenterons d’étendre ces expérimentations à l’ensemble du domaine et surtout d’organiser un véritable parcours pédagogique pour vous accueillir. En attendant, nous vous adressons un sincère merci à tous pour votre soutien.

A très vite pour des nouvelles de notre population grandissante !

 

   biodiversité